Le 3e Plan-Autisme - Mai 2013 ... en quelques mots, il n'en vaut guère plus...

Le 3e Plan-Autisme en quelques mots...il n'en vaut guère plus !

Attendu pour la fin 2012 puis reporté à janvier 2013 pour être ensuite promis pour le 2 avril... ce fameux 3e Plan-Autisme est enfin arrivé le 2 mai... et on est très loin de la Révolution Culturelle espérée !!!

Ses grands axes :

- diagnostic précoce. Installation d'une grille de dépistage dans les nouveaux carnets de santé ( 2015 )

- création d'un "référent-autisme" au sein du Comité Interministériel du Handicap

- priorité donnée aux approches éducatives.

Les chiffres :

- 205 millions de budget ( + 18 millions par rapport au précédent ). Pour info, Plan-Alzheimer : 1,6 milliards

- création de 350 places de "répit" ( 40 aujourd'hui ), 1500 places d'accueil pour adultes et 700 places pour petits en Unités d'Enseignement en Maternelle

- 5000 formations de professionnels

Sachant que l'on compte en France 250 à 600 000 autistes, qu'1 sur 5 ne bénéficie pas de l'accompagnement adapté et qu'1 sur 2 ne serait pas diagnostiqué, on ne parvient pas à être rassuré par ce plan.

Les inquiétudes :

- La 1ère génération d'enfants autistes scolarisés grâce à la loi de 2005 arrive en collège où les classes pour les accueillir ( ULIS ) sont rares.

- La 1ère génération Asperger ayant bénéficié d'une bonne prise en charge arrive à présent sur le marché du travail où rien n'a été prévu.

- Les autistes sévères, libérés de leurs camisoles chimiques vivent mieux, donc plus longtemps et survivent même à leurs parents. L'accueil de ses personnes âgées sans famille et particulièrement vulnérables est à inventer.

- La psychanalyse concentrant presque tous les moyens depuis 40 ans, les Hôpitaux de Jour vont-ils continuer à recevoir l'argent de la Sécurité Sociale ?

- Ne seront subventionnés désormais que les établissements appliquant les méthodes préconnisées. La Haute Autorité de Santé va-t-elle accepter quelques pictogrammes par-ci par-là pour faire illusion ou va-t-elle exiger l'application intelligente et intensive de ces pratiques ?

- Ce plan s'appuie sur les structures et le personnel déjà existant, il ne propose aucune innovation.

- Dans le domaine scolaire, on ne parle toujours pas de "classes ouvertes" mais de structures isolantes ( concentrationnaires, ségrégationistes ) avec les CLIS et les Unités d'Enseignement en particulier en Maternelle. Alors que la HAS préconise la scolarisation en milieu ordinaire, l'Education Nationale propose de créer des classes TSA dès le plus jeune âge alors qu'il y a pénurie évidente d'enseignants spécialisés. HERESIE et UTOPIE conjuguées !

- La 1ère génération de parents informés et formés et n'appartenant pas aux 2 ou 3 grosses "Major Compagny" associatives ayant pignon sur rue constate qu'elle ne se reconnait pas dans ce Plan ( pour lequel elle n'a pas été concertée ), que l'on veut toujours lui faire prendre des vessies pour des lanternes et que, face au manque d'ambition et de bon sens, elle va devoir continuer à trouver par ses propres moyens des solutions aux problèmes...

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×